Le contrôle technique

Pour procéder à un contrôle technique d'une voiture, il faut passer par plusieurs étapes. A titre d'information, cette procédure est nécessaire pour les voitures de particuliers et les véhicules utilitaires pesant au moins 3,5 tonnes, datant de plus de 4 ans. L'automobiliste doit ensuite renouveler le contrôle technique de son véhicule, tous les 2 ans. Ne sont pas concernées par la visite technique, les voitures de collection âgées de plus de 25 ans.

Le contrôle technique se fait généralement dans l'un des centres nationaux. L'automobiliste peut également se déplacer auprès d'un centre indépendant et reconnu par l'Etat, pour procéder à la démarche. Pour éviter des frais supplémentaires, il est judicieux de procéder à un pré-contrôle avant de présenter son véhicule au contrôle technique.

Le passage du contrôle technique est indispensable dans la mesure où il permet de vérifier la sécurité et la fiabilité d'un véhicule.

Durant le processus, le contrôleur vérifie au moins une dizaine de fonctions principales. Dans ces fonctions, il doit contrôler 110 points fixes. Le contrôle technique ne nécessite aucun démontage.

Parmi les points vérifiés par le contrôleur, l'on peut mentionner la signalisation, la direction, le freinage, l'éclairage, le voyant du niveau de liquide de frein et les roues. La visibilité d'une voiture, la structure de sa carrosserie et son niveau sonore sont également pris en compte. L'automobiliste peut se fier au contrôleur pour vérifier la liaison des amortisseurs et des roues ainsi que les équipements, comme les avertisseurs et les rétroviseurs. A l'issue de la visite technique, le contrôleur établit un procès-verbal pour montrer qu'une voiture est apte à rouler.

Si le véhicule présente des défauts majeurs, l'automobiliste doit recourir à des réparations immédiates.

Il doit le faire deux mois avant la contre-visite. Il procédera ensuite à une contre-visite au cours de laquelle le contrôleur vérifie les réparations effectuées. Si la contre-visite dépasse les deux mois, l'automobiliste doit refaire la visite technique.

Pour les véhicules de type camionnette, les véhicules utilitaires et particuliers, un contrôle antipollution est requis, un an après la visite technique. Si l'automobiliste décide de faire un long trajet, il peut opter pour la visite volontaire. Cette dernière, de même le pré-contrôle, sont à faire pour éviter de passer une contre-visite. Durant la visite volontaire, le contrôleur ne vérifie que les points demandés par l'automobiliste. A noter que cette procédure n'est pas officielle, au même titre que le contrôle technique. Sur le plan tarifaire, la contre-visite coûte entre 15 à 20 euros et la visite technique va de 50 à 60 euros.

L'automobiliste doit payer une amende s'il a omis de faire effectuer le contrôle technique. Cette amende est de 135 euros, réduite à 95 euros si l'automobiliste effectue la visite dans les 3 jours qui suivent. Si au contraire, il n'effectue son contrôle technique qu'après 30 jours, il doit payer 380 euros.
 
 

Annonces connexes à Le contrôle technique

N'hesitez pas à visiter nos autres liens pour poursuivre votre consultation sur des offres identiques aux petites annonces gratuites Le contrôle technique publiées tous les jours.