Les produits de beauté mettent en avant les handicapés

Une nouvelle tendance dans le secteur de la publicité, les handicapés sont mis sur le devant de la scène. Une grande marque de cosmétiques a choisi Aimee Mullins, une femme active amputée des jambes depuis l'âge d'un an pour représenter un de ses produits.

Aimee Mullins : l'incarnation parfaite de l'intelligence et de la beauté


Aimee Mullins exerce à la fois le métier d'actrice et d'athlète handisport ayant participé à de nombreuses rencontres paralympiques. L'on peut notamment citer les épreuves du 200 mètres, du 100 mètres et du saut en longueur à Atlanta, en 1996.

Née en Pennsylvanie en 1976, Aimee est atteinte d'une hémimélie fibulaire qui nécessite une amputation. Elle a fait ses études universitaire à Georgetown où elle se découvre une passion pour l'athlétisme. Elle a été la première athlète à avoir participé aux rendez-vous de la NCAA jusque là réservés aux athlètes valides.

Aimee Mullins incarne parfaitement l'intelligence et la beauté. Entre un stage au Pentagone et un défilé de mode pour le très célèbre styliste Alexander McQueen, son destin est tout simplement extraordinaire. Avec ce contrat, elle rejoint le rang des grandes beautés comme Noémie Lenoir, Beyoncé, Penelope Cruz ou encore Eva Longoria.

Les athlètes handisports mis en avant par les marques de beauté


Une autre gamme de parfums, a pour sa part, choisi pour égérie, l'athlète sud-africain également amputé des jambes, Oscar Pistorius. Il a eu les mêmes problèmes qu'Aimee Mullins. Pour pratiquer son sport favori qu'est l'athlétisme, on lui a fabriqué deux prothèses en carbone évaluées à 20 000 euros.

Il détient aujourd'hui des records du monde en 200 mètres, en 100 mètres et en 400 mètres dans la catégorie des athlètes handicapés. Mais ses plus grands titres sont certainement les médailles d'or qu'il a obtenues dans ces trois disciplines lors des Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Il a également décroché deux médailles d’or aux jeux paralympiques de Londres en 2012.

Tout ceci s'est bien évidemment déroulé avant sa conviction en 2014 pour l'homicide involontaire de sa compagne Reeva Steenkamp, peine qui a été requalifiée en meurtre prémédité en 2015.

L'utilisation de célébrités handicapés : un choix parfois critiqué


Les questions continuent à se poser si la décision de choisir des handicapés pour représenter un produit révèle d'un intérêt réel pour ces personnalités ou d'une toute autre raison.

A rappeler qu'en 2010, un autre mannequin handicapé, Shannon Murray, a été la vedette d'une campagne publicitaire pour une grande marque de cosmétiques. L'enseigne a expliqué son choix comme étant un signe d'ouverture à la diversité. Ce geste peut être qualifié de « osé » dans ce domaine qui reste restrictif et strict. D'autant plus que la jeune femme de 32 ans a posé en fauteuil roulant.

Depuis la publication, son visage n'est plus inconnu et son image reste présente sur la vitrine du magasin de la marque, se trouvant sur la rue la plus connue de Londres.

Dans tous les cas, l'initiative de montrer les personnes avec un handicap sous un meilleur jour est un nouveau pas dans l'acceptation des différences.

Annonces relatives à Personnes handicapées : Ces nouvelles égéries du secteur de la beauté