petites annonces

Aquarium, du biotope chez soi

L’aquarium est plus qu’un accessoire décoratif. C’est avant tout un espace de vie pour des poissons de culture et d’ornement. De ce fait, son choix ne doit pas se faire sur un simple coup de tête.

L’aquariophilie a été depuis toujours assimilée à l’art de vivre par excellence. En effet, c’est le moyen le plus efficace d’introduire dans son décor intérieur la beauté de la vie naturelle. Elle a été associée à la société élitiste des diverses civilisations anciennes. Ce n’est donc guère étonnant qu’elle a repris sa popularité d’antan ces dernières années, d’autant plus que la politique écologique est actuellement un véritable phénomène de société. Toutefois, entretenir un aquarium n’est pas aussi facile. Et pour cause, avoir les plus jolis poissons marins ou tropicaux dans sa maison présente une multitude de faces cachées, si ce n’est que du point de vue budgétaire. Par conséquent, il est nécessaire de considérer un certain nombre de paramètres avant de se lancer dans un projet d’aquarium.

Un aquarium est un lieu de vie clos pour les futurs poissons qui vont l’occuper. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de penser avant tout à l’habitabilité et au confort de ces petits compagnons à nageoires, et cela bien avant l’aspect décoratif qu’il donnera à la maison. Ainsi, au-delà de l’aspect financier d’une telle entreprise, le choix du matériel sera également fonction de deux grandes lignes directrices. D’une part, il y a la taille et le volume du bac. Cela se traduit par un rapport entre le nombre de poissons, les dimensions du futur habitat et la surface de l’espace d’accueil. D’autres critères entrent également en jeu, notamment ceux liés au temps consacré à l’entretien. D’autre part, il y a l’habitabilité elle-même, laquelle porte sur l’équipement de l’aquarium.

Un bac d’aquarium a la taille et le volume adéquat dans la mesure où il permet un équilibre à la fois biochimique et biologique pour les petits poissons. En d’autres termes, il ne doit pas présenter ni surpopulation, ni variabilité brusque de la température, ni source de maladies et apports de bactéries. Pour assurer une telle stabilité, il est conseillé de commencer avec un aquarium de taille moyenne afin d’optimiser l’entretien. Et pour cause, les poissons étant des êtres souvent stressés et peu résistants aux diverses maladies, on peut éviter le maximum d’erreurs en choisissant un bac moyen.

Quoi qu’il en soit, l’important est d’opter pour un aquarium proportionnel au nombre de poissons et surtout éviter de le surpeupler par simple souci décoratif. Ainsi, à titre d’information, on peut choisir 6 à 12 têtes pour un aquarium de 120l, 12 à 24 pour 240l et 15 à 30 pour 300l. Un aquarium de 151 x 62 x 51 cm, soit 400l, peut quant à lui, accueillir 20 à 40 poissons. A noter que cette variabilité en nombre dépend de la taille des poissons adultes ainsi que de leurs espèces.

Une cuve équipée présente un ensemble correct de système de filtration, de chauffage, d’éclairage et de substrat. Si l’un de ces éléments fait défaut, l’aquarium n’est pas conforme au bien-être des poissons.

Ainsi, le filtre permet de retraiter les déchets organiques contenus dans l’eau. Il garantit la santé et la propreté des poissons car il est inutile de rappeler que ces jolis petits êtres colorés sont bien vivants ! Ce dispositif se présente sous divers formats dont les plus connus sont la filtration sous sable, gouttière ou verticale.

Ensuite, la température de l’eau assure la vie des poissons, surtout quand il s’agit d’espèces tropicales. Pour ce qui est de l’éclairage, le choix peut se porter sur un néon, des lampes HQL ou HQI.

L’important est d’assurer la viabilité de ces petits vertébrés mais également celle du substrat servant de support de croissance pour les plantes qui vont agrémenter l’aquarium.
 
 

Annonces connexes à Aquarium, du biotope chez soi

N'hesitez pas à visiter nos autres liens pour poursuivre votre consultation sur des offres identiques aux annonces gratuites Aquarium, du biotope chez soi publiées tous les jours.