Retraite au Portugal : tout ce qu’il faut savoir

La retraite est synonyme d’une envie de profiter de la vie pour beaucoup de français. Nous avons tous le rêve de quitter notre grisaille quotidienne de Paris ou la pluie du nord pour profiter enfin du soleil Portugais. Nous allons voir dans cet article pourquoi choisir ou non le Portugal pour s’expatrier durant sa retraite, les démarches,...

Quelles sont les différentes démarches pour vivre sa retraite au Portugal ?

Quel que soit le pays où vous souhaitez passer votre retraite, vous ne pourrez pas échapper aux démarches administratives. Vous n’aurez pas besoin de demander un visa mais il vous faudra une autorisation de résidence à long terme. Celle-ci dure 90 jours, ensuite il faudra demander une nouvelle autorisation à la mairie de votre lieu de résidence pour une résidence maximale de 180 jours.

Si vous bénéficiez d’un domicile fixe pour votre retraite au Portugal, il faudra demander un numéro d’identification fiscal (NIF) qui permettra à l’administration portugaise de vous identifier. La paroisse de votre lieu de résidence vous délivrera une attestation de résidence.

Si vous souhaitez ne pas être limité car vous souhaitez passer votre retraite à l’année au Portugal, le plus intéressant sera de faire une demande de permis de séjour. Grâce à l’autorisation, vous obtenez un certificat pour une durée de 5 ans. Une fois les 5 années passées, vous pourrez obtenir un statut de résident permanent.

Quelle est la fiscalité au Portugal ?

La fiscalité a changé depuis février 2020 au Portugal. Le pays a longtemps été un paradis fiscal pour les retraités mais tout a été revu pour que ce soit plus cohérent avec son économie actuelle.

Jusqu’à présent vous pouviez passer votre retraite au Portugal avec un statut de résident non habituel grâce à la Convention Fiscale signée entre la France et le Portugal. Grâce à ce statut, vous aviez une exonération fiscale totale d’impôts sur votre pension de retraite dès que vous vous installiez sur le territoire Portugais pour une durée de 10 ans. Vous étiez également exonéré en France. Pour cela il fallait :

  • Vivre au moins 6 mois de l’année au Portugal
  • Ne pas y avoir vécu les 5 années précédentes

Un nouveau système fiscal moins accueillant ?

L’ancien système perdure pour tous les retraités qui sont déjà au Portugal et qui en bénéficient. Par contre, les futurs retraités qui pensaient venir au Portugal les prochaines années ne pourront pas en profiter. Le Parti socialiste portugais a proposé un amendement à la loi dans lequel il est évoqué une taxation de 10% pour les nouveaux retraités.

Pourquoi cette nouvelle fiscalité au Portugal ?

L’exonération avait pour but d’attirer les capitaux étrangers au Portugal car le pays souffrait d’une importante crise financière. Depuis, la situation s’est stabilisée avec un taux de chômage nettement réduit et un déficit public qui disparaît petit à petit.

Attention, si vous vivez actuellement votre retraite au Portugal et que vous bénéficiez de cette exonération fiscale, vous pouvez volontairement vous soumettre aux nouvelles règles du Parti socialiste. Pourquoi ? Il faut éviter d’avoir des réclamations d’impôts de l’Etat français à cause de la situation de non-imposition.

Quels sont les avantages et les inconvénients de passer sa retraite au Portugal ?

Les avantages d’une retraite au Portugal

La raison principale d’opter pour le Portugal est la proximité avec la France. Si vous souhaitez vous expatrier au Portugal pour la retraite, vous devez savoir que les températures ne descendent très rarement en dessous de 10 degrés en hiver et que vous aurez en moyenne 300 jours de soleil par an. En 2017, le Portugal était le pays le plus agréable où s’expatrier. En effet, il y a un gros avantage à ne pas oublier : le coût de la vie qui est nettement inférieur (-25%) par rapport à la France. Vous allez donc réaliser des économies sur vos achats alimentaires, les loisirs mais aussi l’immobilier (achat ou location). Vous pouvez trouver nos ventes immobilières concernant le Portugal ici et les locations par ici.

Les inconvénients d’une retraite au Portugal

On retrouve tout de même des inconvénients lors d’une retraite au Portugal. En effet, le système de santé est moins efficace qu’en France et plus cher dans le privé. C’est important à souligner car si vous envisagez d’y passer vos vieux jours, il y a une chance que vous ayez des problèmes de santé. Il est préférable de ne pas tomber malade au Portugal. Néanmoins, la proximité avec la France vous permet de résoudre le problème. Si vous avez les moyens, vous pourrez aussi vous faire soigner dans les cliniques privées en souscrivant à une assurance-maladie pour un coût plus raisonnable des soins.

Hormis à Lisbonne ou Porto, la culture n’est pas aussi incroyable lorsque vous habitez Paris ou une grande ville française.