Et pourquoi pas la restauration ?

La France est connue dans le monde entier comme le pays de la cuisine. La preuve, plus de 20.000 emplois sont créés dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration chaque année ! Il n’y a donc rien d’étonnant qu’une formation de cuisinier ouvre sur un marché de l'emploi des plus favorables. Vous voulez en savoir plus sur les métiers de la restauration ? Vous envisagez de suivre une formation pour devenir cuisinier ? Lisez notre article !



Les avantages de la formation cuisinier


La formation de cuisinier offre de nombreux avantages. Tout d’abord, elle permet l’exercice d’une profession très recherchée, avec de belles perspectives d’évolution et des possibilités de rémunération attractives. Ensuite, la formation vous offre l’opportunité de développer votre créativité et votre technicité dans un but qui peut parler à tout le monde : la recherche du plaisir gustatif.


En France tout particulièrement, le métier de cuisinier est synonyme de prestige. Une formation dans la restauration peut ouvrir de nombreuses portes, comme l’attestent les spécialités des grands chefs de l’Hexagone.


Généralement, ce type de formation est scindé en deux catégories : d’un coté, il y a la distinction Restauration collective et de l’autre, la Restauration commerciale.



La formation restauration collective


Le premier volet s’adresse aux personnels et aux usagers œuvrant dans des collectivités privées et publiques. Par conséquent, la formation comprend des notions poussées en matière de gestion des coûts et de management étant donné que les clients sont des consommateurs qui déjeunent à un prix réduit. Ainsi, elle permet aux personnels de l’enseignement, de la santé, des entreprises et des administrations et du social à aborder la restauration d’un point de vue plus nutritif.



La formation restauration commerciale


En revanche, la formation Restauration commerciale s’ouvre à toute la mosaïque de restaurants ouverts au public. Cette formation concerne principalement le secteur touristique et ne se limite donc pas à la gestion des coûts, mais aussi à une offre de cuisine de qualité. La formation aborde de nombreux autres éléments qui ne touchent pas seulement à la cuisine au sens stricte, tels que la décoration du restaurant.



Cuisinier, un métier quasi militaire


La formation de cuisinier prépare le futur diplômé à exercer un métier créatif mais qui nécessite également des beaucoup de résistance physique et surtout un respect très poussé de la hiérarchie. En effet, bien que le travail soit inventif, vous ne devez pas perdre de vue que l’équipe de cuisiniers, encore appelée "brigade", est très hiérarchisée avec à sa tête le chef cuisinier suivi du second, des chefs de partie, des commis et des plongeurs. Si vous ne supportez pas de suivre des ordres à la lettre, l’environnement de travail des cuisines risque d’être très contraignant pour vous.



Quel diplôme pour devenir cuisinier ?


Pour travailler en tant que cuisinier, la formation passe par la préparation de plusieurs diplômes, du Cap au niveau bac + 2 :




  • le CAP cuisine

  • le CAP restaurant

  • le bac pro restauration

  • la MC cuisinier en dessert de restaurant

  • le BP cuisinier

  • le BTS hôtellerie-restauration


Les autres diplômes pour travailler dans la restauration


Des diplômes tels que le BEP Métiers de la restauration et de l'hôtellerie (dominante production culinaire), le Bac technologique hôtellerie ou le BTS hôtellerie-restauration (option art culinaire, art de la table et du service) vous offrent aussi la possibilité d’exercer dans l’univers captivant de la restauration.


Il est important de noter qu’avec un BTS hôtellerie-restauration vous pouvez tout de suite occuper un emploi de premier commis ou de chef de partie. En revanche, si vous voulez démarrer en cuisine et grimper dans la hiérarchie avec l’expérience, un CAP cuisine sera suffisant, à préparer en apprentissage ou dans une école hôtelière.



Les deux volets du CAP cuisine


La formation pour le CAP cuisine comporte deux sections : un enseignement professionnel et un enseignement général. La première concerne les techniques professionnelles ainsi que les technologies appliquées, comme l’hygiène alimentaire ou celle des locaux. Une connaissance de l'entreprise et de son environnement économique, juridique et social est également inculquée à l’apprenti.


Quant à la seconde section, elle comprend en revanche des cours de français, d’histoire et de géographie, de mathématiques et de sciences, de langue vivante, de vie sociale et professionnelle sans oublier l’éducation physique et sportive.



Qu'est-ce qui est enseigné avec le CAP cuisine ?


Durant cette formation, les apprentis s’initient sur les bases élémentaires de la cuisine, telles que le découpage des viandes, les cuissons, la taille des légumes, les fonds de sauce et autres. Ainsi, à la fin de la formation, les apprentis doivent être en mesure de réaliser un menu complet bien entendu, mais aussi de pouvoir gérer l’approvisionnement, le stock des marchandises, et exercer dans le total respect des règles d’hygiène et de sécurité.


Les élèves qui souhaitent poursuivre leurs études trouveront des formations post bac dispensées par des établissements qui approfondissent le cursus plus en direction du management.

Annonces relatives à Formation restauration : tout savoir sur la formation de cuisinier