petites annonces gratuites Piloter un scooter des mers

Piloter un scooter des mers

Le scooter des mers est un appareil qui, avec les beaux jours, attire un grand nombre de personnes. Pour profiter au maximum de cet engin, il est important de connaître la législation en vigueur en la matière.

D’abord, il faut savoir ce qu’est un scooter des mers. Egalement connu sous l’appellation de jetski, cet engin s’utilise afin de pouvoir naviguer sur un plan d’eau. Il se caractérise par la présence d’une coque semblable à celle d’un bateau. Pour ce qui est de son allure et de son mode de conduite, le scooter des mers s’apparente plutôt à la moto. En effet, il est doté d’un moteur à essence et sa manœuvre se fait par le biais d’un guidon dont l’apparence est très semblable à celle du guidon équipant une moto.

Le scooter des mers est également connu sous le nom de jet à selles. Il se caractérise par la présence d’une assise où le pilote peut s’installer avant de partir à l’aventure à la surface de l’eau. A l’origine, le scooter des mers était conçu pour le transport de deux personnes. Désormais, on peut trouver des modèles qui peuvent accueillir jusqu’à trois personnes en plus du pilote.

Venons maintenant à la législation qui régit le scooter des mers. La première chose qu’il faut savoir se trouve dans le fait que le scooter des mers appartient à la catégorie des VNM ou Véhicule Nautique à Moteur. En tant que tel, le scooter des mers doit avoir une coque dont la longueur ne doit pas dépasser les quatre mètres. Le moteur à combustion interne dont il est doté doit quant à lui entraîner une turbine, principale source d’énergie de l’appareil. En tant que VNM, le scooter des mers peut être manœuvré par une personne ou plus. Enfin, il est possible de le piloter dans la position assise, dans la position debout ou encore en étant agenouillé sur la coque de l’engin.

Pour ce qui est des réglementations proprement dites, une plaque portant un numéro d’immatriculation doit être disposée sur la coque du scooter des mers et doit être bien visible de tous. Les caractères qui composent ce numéro d’immatriculation doivent avoir une hauteur minimale de trois centimètres. Tous les scooters des mers qui ont été commercialisés à partir du 1er janvier 2006 doivent comporter l’estampille « CE ». Le propriétaire de l’appareil doit par ailleurs disposer d’une déclaration écrite de conformité.

Un scooter des mers ne peut pas être doté d’hélices qui ne sont pas entièrement carénées. Celui-ci doit en plus être équipé de turbines dotées d’une grille de protection. Lorsqu’il est en marche, le scooter des mers ne doit pas produire un son dépassant quatre vint décibels à une distance de 0.75 mètres.

L’utilisateur du scooter des mers doit pouvoir consulter une consigne entièrement en français. Celle-ci doit être constamment à la portée du pilote. A titre d’information, la consigne propose des recommandations quant au pilotage du scooter des mers.
Avant qu’un scooter des mers ne soit mis en service, sa conformité doit avoir été dûment contrôlé par un responsable lequel est chargé d’apposé les consignes sur l’engin.

Enfin, toujours concernant les réglementations régissant la conduite du scooter des mers, il est utile de savoir que cet engin ne peut être utilisé que de jour. Toute personne souhaitant le piloter doit être en possession d’un permis bateau que l’on peut passer à partir de l’âge de seize ans. Il faut néanmoins souligner qu’il est possible de piloter sans permis bateau dans les bases disposant d’un agrément et ce, uniquement dans le cadre de randonnées ou d’initiation qui sont supervisées par des moniteurs chevronnés.
 
 

Annonces connexes à Piloter un scooter des mers

N'hesitez pas à visiter nos autres liens pour poursuivre votre consultation sur des offres identiques aux petites annonces Piloter un scooter des mers publiées tous les jours.
'